L’Érythrée construit un meilleur système éducatif avec le soutien du GPE

690 élèves vont à l'école à Ghindae, mais les salles de classe sont en mauvais état. Le programme soutenu par le GPE fournit des fonds pour construire de nouvelles salles de classe, former des enseignants et distribuer des manuels. Crédit: GPE/Fazle Rabbani

690 élèves vont à l'école à Ghindae, mais les salles de classe sont en mauvais état. Le programme soutenu par le GPE fournit des fonds pour construire de nouvelles salles de classe, former des enseignants et distribuer des manuels.

CREDIT: GPE/Fazle Rabbani

Le 31 octobre 2017 fut une heureuse journée à Ghindae, à près de 56 km au nord d’Asmara, la capitale du pays. Ce jour-là, les membres de la communauté posaient les fondations de nouvelles salles de classe.

Ghindae ne possède qu'une seule école, qui accueille 690 élèves et 7 enseignants et comporte cinq salles de classe délabrées. Le programme soutenu par le GPE en Érythrée a permis d’aider les habitants de Ghindae à remplacer les anciennes salles de classe par de nouvelles salles en béton. Le programme a également fourni de nouveaux manuels scolaires et formé 7 enseignants.

Grâce au soutien du GPE, davantage d’élèves érythréens pourront apprendre

Le financement du GPE offre un soutien similaire à 80 écoles communautaires dans quatre districts. Au total, ce sont 315 nouvelles salles de classes qui doivent être construites. Par ailleurs, plus de 3 millions de manuels scolaires ont déjà été imprimés et distribués à toutes les écoles dans le pays. Et 1 530 enseignants ont bénéficié d’une formation. Ces résultats constituent déjà une amélioration de l’école pour des milliers d’enfants, essentiellement dans les communautés les plus pauvres du pays.

Un des enseignants auxquels j’ai parlé à l’école de Ghindae m’a dit qu’elle était très heureuse d'avoir amélioré ses compétences pédagogiques grâce à sa formation. Elle explique ainsi :

« Avec les nouveaux livres et les autres matériels, j'enseigne mieux et je peux tester l’apprentissage des élèves. »

La justice sociale pour tous, notamment par l’éducation

Les populations de Ghindae construisent ensemble la fondation des nouvelles salles de classe. La participation communautaire est l'une des principales innovations du programme du GPE en Érythrée. Crédit: GPE/Fazle Rabbani

Les populations de Ghindae construisent ensemble la fondation des nouvelles salles de classe. La participation communautaire est l'une des principales innovations du programme du GPE en Érythrée.

Crédit: GPE/Fazle Rabbani

Les habitants de la communauté qui ont participé à la construction de l’école ont également apprécié ce soutien. Selon le responsable de l'éducation dans le district, qui m’accompagnait dans mon voyage, les principes essentiels du programme soutenu par le GPE étaient d'atteindre les communautés les plus marginalisées et de veiller à ce qu'elles soient impliquées dans la construction des écoles. Ces principes font avancer les efforts du gouvernement érythréen pour instaurer la justice sociale au sein de toutes les communautés du pays.

Le programme soutenu par le GPE avec un financement de 25,3 millions de dollars et supervisé par l’UNICEF, comprend des activités innovantes :

  • La construction de l'école communautaire est une première innovation, comme j’ai pu en être témoin au cours de ma visite.
  • La planification au niveau du district en est une autre. Le nouveau plan sectoriel de l’éducation que le pays a élaboré est basé sur des activités prioritaires identifiées par les districts.
  • La nouvelle approche éducative pour les communautés nomades constitue une troisième innovation. Celle-ci permet aux enseignants de voyager avec les communautés nomades au cours de l’année pour enseigner aux enfants. Ces communautés, vivant principalement dans les régions du Sud et du Nord de la mer Rouge, se déplacent deux fois par an.

Dans l’ensemble, le programme du GPE a contribué de façon significative à la diminution du nombre d’enfants non scolarisés dans le pays. Le rapport sur l’avancement le plus récent montre que 17 596 enfants non scolarisés (dont 6 785 filles) étaient désormais scolarisés.

L'Érythrée a augmenté le salaire des enseignants et rédigé un nouveau plan sectoriel de l'éducation. Le pays se prépare à faire une nouvelle requête de financement auprès du GPE en 2018. Notre objectif reste d’aider le gouvernement érythréen à atteindre tous les enfants du pays pour veiller à ce qu'ils puissent aller à l’école et apprendre.

Auteur (s)

Spécialiste senior en éducation, Partenariat mondial pour l'éducation
Fazle Rabbani est responsable pays des programmes du Partenariat mondial pour l’éducation au Kenya, en Ouganda, au Soudan du Sud, en Érythrée et au Lesotho. Ses domaines de prédilection sont la gouvernance...

Derniers blogs

La Journée mondiale de l'enfance est l'occasion de promouvoir et célébrer les droits de l'enfant. En ce jour important, nous passons en revue 5 chiffres clés sur l'état de l'...
À l'occasion de la Journée mondiale de l'enfance (20 novembre), les défenseurs des jeunes du GPE feront appel aux leaders mondiaux pour #Financerleducation et #BatirLavenir via des sessions...
Découvrez comment les partenaires du GPE travaillent ensemble pour garantir une éducation de qualité à tous les enfants