De nouvelles options pour le financement de l'éducation en cours de développement

Le GPE élabore de nouveaux mécanismes visant à financer les activités de connaissances et d'innovations, et à appuyer les activités de plaidoyer et de responsabilité sociale

Une élève de l'école de Murape au Zimbabwe. Crédit: GPE/Carine Durand
Une élève de l'école de Murape au Zimbabwe
CREDIT: GPE/Carine Durand

Après un processus d’élaboration d’un nouveau cadre de mobilisation et d’allocation de financements (FFF) qui a duré une année, le GPE a identifié certains des défis les plus urgents à résoudre si l’on veut atteindre les objectifs du GPE 2020, (une stratégie quinquennale). Pour relever ces défis, le partenariat cible désormais ses ressources, afin de répondre aux principaux obstacles en termes financiers, techniques et politiques dans le but de réaliser une éducation équitable et de qualité.

La diversification de l’approche du GPE relative à la collecte et à l’octroi de ses financements se trouve au cœur du cadre de mobilisation et d’allocation de financements. Cela signifie soutenir davantage de pays (jusqu'à 89 des pays les plus en retard en matière d’éducation de base) et fournir différents types de financement pour cibler les différents besoins.

En plus de ses financements pour l'analyse sectorielle, la préparation et la mise en œuvre du plan d'éducation, le cadre de mobilisation et d’allocation de financements comprend des ressources spécifiques pour deux nouveaux mécanismes de financement : l'un visant à soutenir l'échange de connaissances et d'innovations et l'autre les activités de plaidoyer et de responsabilité sociale.

Échange de connaissances et d’innovations

Le mécanisme d'échange de connaissances et d'innovation (KIX) est destiné à soutenir l'adoption de solutions de pointe aux défis politiques. Il consacre un ensemble de ressources visant à améliorer la capacité des pays en développement à générer et à utiliser les connaissances ainsi que les innovations politiques et programmatiques pour renforcer leurs systèmes éducatifs et, ainsi, compléter les investissements existants du GPE dans la planification du secteur de l'éducation et la mise en œuvre du plan.

Abonnez-vous aux alertes de notre blog

Le KIX se concentrera sur les activités mondiales et régionales, les biens publics et l'échange entre pairs, axant son intérêt sur les principaux domaines où le GPE peut jouer un rôle unique ou de catalyseur en raison de son accent mis sur le renforcement des systèmes éducatifs, la planification et le dialogue inclusif en matière de politique.

Le KIX s'appuiera sur le travail du GPE en ce qui concerne l'échange de connaissances et de bonnes pratiques (dont ses initiatives récentes sur l’apprentissage précoce, l'égalité entre les sexes et l'évaluation au service de l'apprentissage) tout en veillant à ce qu’une plateforme efficace pour l'apprentissage existe dans l'ensemble du partenariat. Le principe directeur des deux nouveaux mécanismes de financement est de tirer parti à la fois de l'expertise des partenaires du GPE et de la richesse, dans laquelle le GPE et ses partenaires ont déjà investi, en matière de connaissances et d'innovations.

Plaidoyer et responsabilité sociale

Le nouveau cadre de mobilisation et d’allocation de financements reconnaît également que l’élan politique envers l'amélioration de l'éducation est l'un des principaux facteurs de changement. Un nouveau fonds commun permanent visant à soutenir les activités de plaidoyer et de responsabilité sociale (ASA) s'appuiera donc sur et complètera les investissements du GPE en faveur du Fonds de la société civile pour l’éducation.

Au niveau des pays, le mécanisme de financement de l'ASA soutiendra la représentation et l'engagement effectifs de la société civile dans le dialogue sur les politiques nationales du secteur de l'éducation. Il fournira également un financement pour l'engagement des bénéficiaires dans le suivi et l'évaluation des dépenses et des résultats du gouvernement. En outre il aidera les citoyens, en particulier les groupes défavorisés, à fournir des commentaires et à faire entendre leur voix pour réclamer une amélioration des politiques de l'éducation et de la prestation des services.

Par le biais d’efforts mondiaux et transnationaux en matière de plaidoyer, le mécanisme de financement ASA contribuera à améliorer la responsabilité mutuelle dans l’ensemble du partenariat vis-à-vis des engagements concernant l’éducation, notamment dans les domaines de l'efficacité de l'aide, de la mobilisation des ressources nationales et des politiques de l'éducation.

Un processus de consultation avec les partenaires

La nouvelle orientation définie par le Conseil exige une réflexion et une délibération entre le GPE et ses partenaires. Au cours de l'année 2017, le Secrétariat du GPE collaborera avec le Comité des stratégies et de l'impact du Conseil afin d’explorer les options de conception des nouveaux mécanismes de financement KIX et ASA.

En décembre, le Conseil devrait adopter la conception opérationnelle du KIX et d’ASA, de sorte que la planification de la mise en œuvre puisse commencer au début de l’année 2018.

Dans le but d’éclairer les options de conception, le Secrétariat organise une série de consultations dans l'ensemble du partenariat afin de tirer parti de la riche expertise des partenaires qui travaillent dans ces domaines. Par le biais de webinaires, de groupes de discussion en personne et d’échanges avec d'autres organisations, le Secrétariat espère susciter des idées et des commentaires quant à la conception optimale de chaque mécanisme.

À mesure que le processus évoluera, le GPE actualisera sa page web avec les dernières informations sur le processus de conception.

Pour de plus amples informations ou si vous avez des questions sur ce processus, veuillez contacter :information@globalpartnership.org

Auteur (s)

Senior Strategy and Policy Specialist, Global Partnership for Education
Sarah Beardmore is the Senior Strategy and Policy Specialist in the Secretariat of the Global Partnership for Education. Beardmore has over ten years of experience in international advocacy to promote human rights and...

Derniers blogs

Début septembre 2017, les partenaires dans le pays et une délégation conjointe du Partenariat mondial pour l’éducation et de la Banque mondiale ont assisté à la présentation du nouveau plan sectoriel...
Selon de nouvelles données de l'Institut de statistique de l'UNESCO (ISU), 617 millions d'enfants et d'adolescents dans le monde n'atteignent pas le niveau de compétence...
A l'occasion de la Journée internationale de la paix, nous devons redoubler d'efforts pour mettre en place des politiques et des stratégies nécessaires pour maximiser les effets positifs de...