Au Tchad, l’appui du GPE redonne espoir à des milliers d’enfants | Partenariat mondial pour l'éducation

Au Tchad, l’appui du GPE redonne espoir à des milliers d’enfants

Le soutien rapide du GPE pour les réfugiés et déplacés de la région du Lac Tchad a fait une grande différence.

Trois filles en classe au Tchad.

Trois filles écoutent attentivement en classe. Depuis 2012, le Tchad a obtenu le soutien du GPE pour renforcer son système éducatif. Cependant, l'arrivée de réfugiés fuyant les exactions de Boko Haram et la violence dans le nord-est du Nigéria pèsent sur le système. Malgré cela, le ministère de l'éducation reste déterminé à éduquer tous les enfants du pays.

CREDIT: Educate a Child

Mon pays le Tchad est membre du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) depuis 2012. Après l’endossement de notre plan sectoriel, le pays a pu bénéficier d’un financement du GPE de 47,2 millions de dollars (US) pour la période allant de 2013 à 2015.

La mise en œuvre de ces activités de développement de l’éducation a permis au Tchad d’améliorer la capacité d’accueil, les conditions d’apprentissages et les acquis scolaires des enfants.

Plus de manuels scolaires et plus de salles de classe

Les élèves du village Koussiri dans la région du Lac Tchad

Les élèves du village Koussiri dans la région du Lac Tchad

Crédit photo : Min. de l'éducation/Tchad

A titre d’exemple, au niveau du cours préparatoire avant le financement du GPE, il y avait un livre de lecture pour 10 élèves. Aujourd’hui chaque élève du CP a un livre de lecture.

Cette réduction a eu un impact favorable sur la qualité de l’éducation des enfants avec des résultats scolaires meilleurs et plus équitables qui ont été enregistrés par mes services d’évaluation.

Il conviendrait également de souligner qu’au niveau de l’accès, la construction de nombreuses salles de classe a considérablement réduit les disparités géographiques entre les zones rurales, urbaines et périurbaines afin de favoriser l’accroissement de taux de scolarisation.

Une demande au GPE pour faire face à la crise humanitaire du Lac Tchad

Le Tchad est le premier pays partenaire en développement ayant intégré dans le diagnostic de son plan intérimaire en cours le volet « éducation en situation d’urgence » pour l’intégration des réfugiés.

Lors de la retraite du Conseil d’Administration qui s’est tenue à Washington en octobre 2015, le Tchad avait exprimé son inquiétude suite aux exactions de la secte Boko Haram, ayant entrainé l’arrivée massive dans la région du lac Tchad de réfugiés et de rapatriés qui fuient les violences dans le nord-est du Nigéria.

Cette crise humanitaire est exacerbée par la baisse des prix du pétrole qui remet en question la capacité du gouvernement à atteindre ses objectifs d’investissement dans l’éducation.

Début janvier 2016, le ministère de l’Éducation nationale et de la Promotion civique a élaboré une requête et l’a soumise au GPE pour solliciter un financement d’urgence.

Un décaissement rapide permet d’aider des milliers d’enfants

Le GPE a déboursé le financement d’un montant 6,9 millions de dollars au bout de trois semaines pour aider notre pays à faire face aux besoins éducatifs de ces enfants dans la région du Lac.

Cette nouvelle école dans le village Koussiri accueille 192 élèves, dont la majorité sont déplacés.

Cette nouvelle école dans le village Koussiri accueille 192 élèves, dont la majorité sont déplacés

Crédit photo : Min. de l'éducation/Tchad

Nous nous réjouissons de la rapidité avec laquelle notre requête a été traitée. Cet appui a permis de répondre promptement et efficacement aux besoins éducatifs immédiats de milliers d’enfants déplacés et réfugiés qui avaient perdu tout espoir dans cette zone insulaire bouleversée par les violents conflits.

Ils ont pu aujourd’hui reprendre le chemin de l’école et ils peuvent apprendre dans une salle de classe comme les autres enfants du monde.

Afrique sub-saharienne: Tchad

Commentaires - Donnez votre avis!

la formation des enseignants

Bonjour
Il faut aussi ajouter à la suite de l'analyse du DG Ahmat que le recrutement et la formation des enseignants de la région du Lac ont été aussi un succès dans le cadre de la réponse à la crise et a permis de rehausser le niveau des enseignants. Ces actions financées sur fond GPE a permis le renforcement de capacité des enseignants et des responsables en charge des actions pédagogiques tels les enseignants de l'ENI de Bol et les différents responsables des centres départementaux de formation continue des enseignants du primaire des tous les trois préfectures du Lac qui encadrent les enseignants sur le terrain. Les résultats sont satisfaisants.

Laisser un commentaire